Elecam aux côtés des camerounais de la diaspora.

Une mission de la Direction Générale des Elections effectue depuis le 22 juin 2018 une tournée d’appui aux côtés des points focaux d’Elecam dans la 40 Représentations Diplomatiques du Cameroun à l’étranger.

Il s’agira de redynamiser les activités des points focaux liés au processus électoral et optimiser la participation de la diaspora camerounaise à l’élection présidentielle de 2018, conformément à la loi N°2011/013 du 13 juillet 2011 relative au vote des citoyens camerounais établis à l’étranger.

Ladite mission a pour objectifs de/d’ :

  • actualiser le répertoire des points focaux ;
  • susciter l’intérêt des camerounais de la diaspora, potentiels électeurs, à s’inscrire sur les listes électorales ;
  • procéder au recyclage et à la formation des points focaux sur l’utilisation, la maintenance de l’outil biométrique et à la vulgarisation des textes sur le dispositif électoral ;
  • mettre à jour les kits d’inscription ;
  • redorer l’image et la visibilité d’Elecam auprès de la Diaspora ;
  • développer et adopter des stratégies de communication auprès des associations et groupes communautaires basés à l’étranger;
  • identifier les stratégies de participation optimale des camerounais de la diaspora au scrutin ;
  • mettre à la disposition des points focaux les moyens financiers nécessaires à l’accomplissement de leurs missions.

Au cours de cette mission, plusieurs actions seront menés notamment les discussions pratiques et échanges avec les points focaux ainsi que la distribution des documents sur le dispositif électoral.

Il est à noter que, en vue de la participation des citoyens camerounais établis ou résidant à l’étranger à l’élection du président de la République ou au référendum, il est créé au niveau des représentations diplomatiques et des postes consulaires :

  • des commissions chargées de l’établissement et de la révision des listes électorales ;
  • des commissions chargées de l’établissement et de la distribution des cartes électorales ;
  • des commissions locales de vote.

 

 

 

Mys Epassy